A la découverte des Larmes du Levant, première sakagura française (2/3)

Par Sakément Bon, le 22 septembre 2020

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest

Voici la seconde partie de notre reportage sur Les Larmes du Levant, la sakagura française. Après une première partie consacrée à la visite de la sakagura, Grégoire nous parle de sa passion pour le saké et le Japon. De plus, il en dit davantage sur les difficultés qu’il a traversé pour établir sa production de saké en France et ses plans pour l’avenir.

Pour rappel, Les Larmes du Levant est basée à Pélussin, dans la Loire. Depuis 2016, elle produit des sakés dans la plus pure tradition japonaise. Par ailleurs, près de 15000 bouteilles sortent chaque année de la sakagura. Actuellement, le riz utilisé provient du Japon, mais, à terme, Grégoire souhaite cultiver ses propres variétés de riz à saké. Enfin, sa production s’arrache même au Japon, grâce auxquels les sommeliers réalisent de splendides accords mets et sakés.

Préparation du shubo dans la sakagura Les Larmes du Levant
Le san dan shikomi dans la sakagura Les Larmes du Levant